Lecture théâtralisée

Avec

Olga Chakhparonova (récit, chant) et Vincent Arnaud (récit, guitare)

 

IMG_1711ok

 

Le 24 mars 2014 à 19h30

à la MJC de Vaulx-en-Velin, 

13 avenue Henri Barbusse
69120 Vaulx-en-Velin

Entrée libre, réservations : 04 72 04 13 89 / mjcvv@wanadoo.fr  

 

 

En amont d'une création en 2015 d'après "Les allées sombres" de Ivan Bounine, nous invitons le public à découvrir ou redécouvrir une des plus émouvantes histoires d'amour jamais écrite.

 

"A Paris"


Un ancien officier de l'armée impériale russe, quitté par sa femme pendant le voyage pour fuir la révolution bolchevique,
fait la connaissance d'une femme qui travaille comme serveuse dans le petit restaurant où il se rend souvent.
Ils sympathisent, se désirent, s'aiment.
Leur histoire ne durera que très peu de temps, interrompue par la mort subite de l'homme, en ne laissant pour elle que la nostalgie et la tristesse du souvenir.

IMG_1719

 

Sept pages d’amour


Il y a un peu plus de 70 ans - en 1940- Ivan Bounine à écrit la nouvelle "A Paris". L’histoire d'un homme et d’une femme à qui le destin n'a pas donner une vie longue et heureuse, mais leur a offert l'amour. Cette nouvelle du recueil "Les Allées Sombres", un des chefs-d'oeuvre de la littérature russe, ne fait que sept pages. Sept pages d'amour, qui depuis 70 ans font pleurer le monde.

IMG_0266

IMG_1628

IMG_1636ok

 

 

 Le « Dernier classique » de la littérature russe

Ivan Bounine

En 1933, il y a 70 ans, Ivan Bounine a été le premier écrivain russe à recevoir le prix Nobel de littérature ! (Voronej, 1870 - Paris, 1953) Issu de la noblesse terrienne, il brossa de la vie rurale russe un sombre et amer tableau, en particulier dans son grand roman social, le Village (1910). Dans ses recueils de nouvelles, dont Soukhodol (1912) et le Gentleman de San Francisco (1916), il apparaît comme un maître de la prose russe. Dans son roman ’L’amour de Mitia’ il traite un thème plus que classique : l’amour malheureux et son éternel pendant, la jalousie (Roman d’analyse d’une descente aux enfers avec, en contrepoint, l’évocation délicate des choses de la nature...) Très tôt célèbre pour ses recueils de poèmes et ses romans, classiques et magnifiques, il est élu à l’Académie russe en 1909. Il quitta la Russie en 1918 et devint le chef de file de l’émigration russe. En 1920, il émigre en France où il vivra désormais et rédigera ses livres les plus célèbres. En 1933 il est le premier écrivain russe a recevoir le prix Nobel de littérature ! Les Allées sombres ont été composées entre 1938 et 1944, peut-être la meilleure période de Bounine. Dans chaque nouvelle, le souvenir est une pointe de feu ; les instants d’amour, de désir ou de viol sont d’amers coups au coeur, coeur intact, jeune et neuf. Ivan Bounine, le grand chantre de l’âme slave, est mort à Paris en 1953.