Teaser "A Paris", lecture théâtralisée de la nouvelle de Ivan Bounine, présentée en mars dernier à la MJC de Vaulx-en-Velin.

"À Paris" - Teaser

 

En prélude au spectacle "Une Romance Russe" que vous pourrez ensuite découvrir du 19 au 29 mars 2015 au Théâtre des Marronniers

Affiche

Une histoire d'amour
… Il y a toute une vie qui sépare une aventure de voyage d’autrefois de deux inconnus sur la Volga, brève et brûlante comme un coup de soleil, et cette rencontre fortuite de deux être seuls dans un petit restaurant russe dans les années 30 à Paris ...

 

"Une Romance Russe"

D’après « Les Allées Sombres » d’Ivan Bounine, prix Nobel de littérature en 1933
Du 19 au 29 mars 2015
Interprétation : Olga Chakhparonova (jeu, chant), Vincent Arnaud (jeu, guitare)
Création lumière : Alveris Rivière, Kacem Ben Rabah
Régisseur son : Marco Pascal
Photographie, graphisme : Pierre Philippe
Montage dramatique et musical, mise en scène : Olga Chakhparonova

187694298

Il s’interdit de séparer sa poésie de sa prose. Sa langue est somptueuse, musicale, sensuelle, d’un style raffiné, aux flux des sons, des couleurs, des odeurs…

«...Sans cesse, sans nulle raison, quelque image me traverse l'esprit - un visage, un paysage, un temps - traverse et disparaît, parfois elle se fixe soudain, retient l'attention, demande confusément à être développée, précisée, et m'émeut... C'est de là que proviennent la plupart de mes récits."

Ivan Bounine, le "dernier" classique et le premier Nobel de la littérature russe.

Exilé en France après la révolution bolchévique, plongé dans un climat de solitude et d’isolement malgré son Nobel en 1933, souffrant du mal du pays, il compose son ultime œuvre, la plus belle, la plus poétique sur la grâce, la beauté et la force du sentiment amoureux ,"Les Allées Sombres», un chef d'œuvre de la littérature russe.

« Une Romance Russe » est une composition musicale et dramatique, inspirée des textes d’Ivan Bounine, de la poésie et de romances russes.
Une histoire d'amour, élégante, délicate, poétique, pleine de nostalgie et de solitude. Une construction éphémère faite des deux respirations, d’un homme et d'une femme que le destin stupide viendra détruire.