compagnie ARGRANOL

17 avril 2017

Bon bah, c'est tout!

17212085_1103073746467731_6664718733934066305_o (1)

Et voilà, "Symphonie des Imbéciles" s'est terminé au Théâtre des Marronniers.

Merci à vous, cher public, pour votre fidélité, votre enthousiasme, vos applaudissements, vos petits mots qui nous ont tant émus.

Sans vous notre travail n'aurait aucun sens! Merci pour votre confiance.

 

1, 2, 3... saisis l'instant!

 

16991643_1103073749801064_1736168090486314548_o

17038648_1103073859801053_6294207631467955375_o

17039090_1103073936467712_2105703074380831962_o

17039106_1103073669801072_1794595386946120149_o (1)

17039183_1103073673134405_5755411753318561999_o

17039298_1103073743134398_4362263619966902762_o (1)

17157396_1103073666467739_5618510098190242065_o

17157632_1103073839801055_7213618770374006962_o

17157695_1103073866467719_6281936754500687652_o

17192200_1103073676467738_8257038429796291172_o

17211816_1103073753134397_5930892090595384279_o

Crédit Photo : Pierre-Philippe Toufektchan

Le public a dit...

 

« Harms, Harms. .......théâtre particulier qui fait appel aux talents des comédiens. ... Surprenant, époustouflant, drôle ! »

« Un spectacle drôle, émouvant mais surtout INTELLIGENT!!! Une interprétation de dingue!
BRAVO!!!! »

« Je suis sous le charme... c'est un très beau spectacle drôle et bouleversant et juste et libre et plein d'enfance et plein de blessures et plein de grâce. »

« Un petit moment de bonheur comme on aimerait avoir plus souvent. Mais c'est quoi un moment ...1,2,3 ...Génial! »

« C'est un magique spectacle et ça fait un bien fou. Allez y vous serez étonnés et heureux de ce voyage. »

« Magnifique pièce jouée par des acteurs de grand talent !!! »

«  Magnifique présentation! »

« Je suis venue voir le spectacle samedi dernier et je ne regrette pas. Émouvant, drôle, touchant, joyeux, dansant ! Les mots me manquent pour qualifier cette merveilleuse soirée que j'ai passée. Je recommande cette pièce à toutes et tous. Bravo !!! »

« Merci pour votre beau spectacle plein d'humour, de sensibilité et d'imagination. J'espère vous retrouver pour d'autres spectacles. »

« Bravo pour votre nouveau spectacle, les personnages sont à la fois drôles, fantaisistes et sensibles. Merci »

« Très beaux spectacle des personnages qui nous fait du bien avec de la sensibilité, et drôle avec un peu de folie. 
Merci pour ce moment de bonheur. »

« Formidable ! »

« Fascinant enthousiasmant drôle » 

« Un très bon moment tout foufou. On en ressort le sourire aux lèvres même si on ne sait pas bien pourquoi. »

 

 

Posté par argranol à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 décembre 2016

Les rendez-vous de 2017

Chers amis,

La compagnie ARGRANOL vous souhaite un Joyeux Noël et de Bonnes fêtes de fin d'année en famille !

Nous serons très heureux de commencer cette nouvelle année 2017 en votre compagnie. 

Une année en MUSIQUE, pleine d'HUMOUR et d'AMOUR !

_MG_0981

Nous espérons vous voir aux rendez-vous :

 

UNE ROMANCE RUSSE

10 FÉVRIER 2017 à L'IMPRIMERIE – Théâtre de Rive-de-Gier

Horaire, Réservation

Spectacle parlé – chanté

D’après l’un des plus beaux et des plus émouvants textes d'amour jamais écrit dans la littérature Russe, le recueil "Les Allées Sombres" d'Ivan Bounine. 

Avec : Olga Chakhparonova et Vincent Arnaud

Compagnie Argranol avec l’aide de la SPEDIDAM

 

SYMPHONIE DES IMBECILES

17 FÉVRIER 2017 à L'IMPRIMERIE – Théâtre de Rive de Gier

Horaire, Réservation

24 FÉVRIER 2017 au Théâtre LIBRE à Saint-Etienne

Horaire, Réservation

23 MARS – 02 AVRIL 2017 au Théâtre des Marronniers à Lyon

Horaires, Réservation

Clownerie dramatique d'après DANIIL HARMS (nouvelle création)

Avec : Vincent Arnaud, Michel Laforest et Olga Chakhparonova

Dans la traduction inédite d'André Markowicz

Compagnie Argranol avec l'aide de la SPEDIDAM

 

 

05 février 2016

La mise en chantier d'un nouveau spectacle : "Symphonie des Imbéciles" - clownerie dramatique d’après Daniil Harms

Traduction - André Markowicz 
Adaptation scénique et mise en scène - Olga Chakhparonova
Avec - Michel Laforest, Vincent Arnaud, Olga Chakhparonova
Création printemps 2017

 

Le monde de Daniil Harms

Stencil_art

Il était une fois dans une époque étrange et dans un pays étrange où le mot « différent » signifiait un acte de sabotage, vivait un Poète qui créa un monde fantastique, à la fois incroyablement absurde, imprévisible, transparent, désordonné et infiniment drôle… DANIIL HARMS, le poète le plus honnête de la littérature russe.

« …Seules m’intéressent les "absurdités", ce qui n’a aucun sens pratique. La vie ne m’intéresse que quand elle se manifeste de manière absurde. L'héroïsme, le pathos, le courage, la morale, l'hygiène, les valeurs, l’attendrissement et l’audace sont pour moi des mots et des sentiments détestables. Mais je comprends et respecte tout à fait : l’enthousiasme et le ravissement, l’inspiration et le désespoir, la passion et la discrétion, la débauche et la chasteté, la tristesse et le chagrin, la joie et le rire. »

Le charme si prenant de Harms tient à son sérieux, le sérieux triste des clowns, à son style unique et à son humour singulier et inimitable, quand c'est tellement drôle et effrayant à la fois.  

Harms, c'est à la fois une folie, celle d'un Bouffon, cette folie nécessaire pour mieux sauver la vérité. Mais aussi une simplicité enfantine, toute pure et naïve comme celle du petit garçon d'Andersen, disant que « Le Roi est nu ». C'est aussi le lyrisme du personnage de Chaplin, à la fois profond, touchant, malheureux, mais toujours infiniment drôle.

Son genre préféré est la comptine enfantine. Et comme tous les enfants, il adore la nomenclature. Celle des contes, des Genèses, des généalogies... Tout découle de tout et puis brusquement ça s'arrête parce que je ne veux plus jouer. « C'est TOUT ». 

Il joue avec le monde à « pigeon vole ». « Sonner et voler » ! C’est le « chiche ! » du poète, de l'enfant et de tous ceux qui en ont marre. Chiche que tout s'envole ! Et TOUT S’ENVOLE ... Chiche que tout se mette à sonner, et TOUT SONNE !

 

Daniil Harms nait le 30 décembre 1905 à Pétersbourg  et meurt en dé et meurt en détention psychiatrique le2 février 1942. 

Il n’a que 36 ans. 

Esquisse du spectacle
Trois personnages se réunissent dans un lieu qu’ils 
Inventent pour l’occasion pour essayer de donner leur 
Représentation du MONDE. 
La folie et la poésie se reconnaissent 
Et aspirent à rêver à de belles choses 
Dans ce lieu où tout est faux, 
Mais où l’enchantement est encore possible. 
Ils donnent un spectacle excentrique, 
Un jeu sans logique ni sens en laissant au Public 
La liberté d’interprétation

12669455_465071067012088_99372661591435221_n - Copie

12654148_465070947012100_4929412685919828680_n12647109_465070713678790_2011660316061070926_n12631339_465070800345448_7158982790455720301_n12642903_465071113678750_5160448449823022198_n12661865_465070687012126_4746045027114763893_n12592394_465070843678777_4544472305024648365_n

 

Première résidence à la MJC de Vaulx-en-Velin - Entrée en matière

Nous essayons de mettre en avant notre esprit d’enfance, l’extravagance, la dérision et l’humour en mettant de côté la raison et la logique. 

 

Posté par argranol à 11:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 juillet 2015

Une belle fin de saison

Une pensée nostalgique pour cette magnifique année que nous avons passée avec vous, cher public, aux sons d'Une Romance Russe.
Une belle saison que nous avons terminée en toute beauté sous les Etoiles du festival des TRAGOS à Cavalaire-sur-Mer vendredi dernier.
Merci à vous, cher public, pour vos émotions, pour vos rires, vos larmes aussi, vos silences, vos applaudissements chaleureux que vous nous avez offert à chaque fois.
Excellent été à tous et impatients de vous retrouver en 2015/2016. 
A noter !
"Une Romance Russe" le 9 octobre 2015 à 15h et à 20h à la MJC de Vaulx en Velin

Une Romance Russe.

 

Quelques retours sur cette création...

photo filage (9)1hautequaliteJulietteTreillet

Avec Une Romance Russe, Olga Chakhparonova donne vie sur scène à des textes extraits du recueil Les Allées Sombres de l’écrivain russe Ivan Bounine. Des rencontres successives entre un homme et une femme vont laisser progressivement place à l’amour. Avec son partenaire Vincent Arnaud, Olga Chakhparonova fait partager de façon touchante – et sans en faire trop – des moments de trouble, d’émotion retenue puis de joie partagée et de sensualité. Cette adaptation de nouvelles et de poèmes d’Ivan Bounine donne un rôle prépondérant à la musique. Vincent Arnaud effectue un travail artistique séduisant en jouant la comédie tout en jouant simultanément de la guitare. La comédienne Olga Chakhparonova l’accompagne régulièrement au chant, faisant découvrir avec plaisir des mélodies russes qui s’intègrent bien dans les différents tableaux. Sur des airs de romance, le duo franco-russe propose un spectacle aux accents doux-amers et attachant.

 regardencoulisse.com

12streetJulietteTreillet12dernierjour_JulietteTreillet

Un duo d’acteurs parfaitement équilibré. Un spectacle plein de sensibilité, d’émotion et de beauté où se mélangent harmonieusement le texte tiré de deux nouvelles de Bounine, les poèmes chantés et déplacements des acteurs. Bravo ! Un spectacle délicieux, poétique, joué et chanté avec un charme fou.

paris-moscou.com

photo filage (22)

119street_JulietteTreillet206street_JulietteTreillet

Un voyage musical en Russie avec la compagnie lyonnaise ARGRANOL
Le salon Appassionata, un lieu où la musique règne, a accueilli un sublime spectacle de la compagnie lyonnaise Argranol, adapté des nouvelles du recueil Les Allées Sombres d’Ivan Bounine (Prix Nobel de littérature en 1933). Olga Chakhparonova, à la fois metteur en scène, comédienne et chanteuse, et Vincent Arnaud, comédien et musicien ont offert au public une heure de pure évasion au coeur de l’âme russe. Un spectacle plein d’émotion et de beauté où se mélangent harmonieusement la grande littérature, la poésie et des romances chantées. Dans une mise en scène à la fois élégante, sobre et pleine de délicatesse les deux comédiens, dès les premiers instants, ont subjugué le public par la justesse, la puissance et la sensibilité de leur interprétation de l’un des plus beaux textes d’amour jamais écrit dans la littérature russe. Une véritable découverte d’un auteur, d’une oeuvre et également d’une compagnie de théâtre avec un univers peu commun et magique.

Le Dauphiné Libéré

Posté par argranol à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2015

Une Romance Russe

11041714_886084751458110_1745116387194435398_n

D’après "Les Allées Sombres" d'Ivan BOUNINE, le "dernier" classique et le premier Nobel de la littérature russe.
L'écriture de Bounine c'est comme une musique, il faut juste l'écouter pour entendre

 

Nous avons puisé l’inspiration dans la musicalité de l’écriture de Bounine en cherchant l’élégance et la justesse des liens organiques entre un récit littéraire et la partition à jouer, pour créer chez le spectateur une expérience émotionnelle et subjective que seule la musique a le pouvoir de créer.

 

L’univers musical des romances s’est tout de suite imposé comme une évidence, avec les voix parlées et chantées des comédiens, composant une polyphonie sublime et poétique d’un chant d’amour." Olga Chakhparonova sur la mise en scène

 

Théâtre et musique

Comédiens : Olga   Chakhparonova,  Vincent Arnaud  
Univers musical :  Romances russes chantée en version originale.
Instrument :  Guitare acoustique
Univers poétique :  Poèmes de M. Tsvetaieva, A. Akhmatova, A. Blok, M. Volochine, I. Bounine. 

Du 19 au 29 mars au théâtre des Marronniers

  

A deux jours de la première , nous vous offrons quelques images des  répétitions...

10689501_10205192751092241_9020570275864105705_n

11059240_10205221624214051_8482968130541686295_n

11050693_893622140704371_6365588715811549459_n

11011916_893622137371038_8176853857405420841_n

10686614_10205221622614011_3744873472813669192_n

11046207_10205221624014046_2313475691957933547_n


04 septembre 2014

2014 / 2015

Teaser "A Paris", lecture théâtralisée de la nouvelle de Ivan Bounine, présentée en mars dernier à la MJC de Vaulx-en-Velin.

"À Paris" - Teaser

 

En prélude au spectacle "Une Romance Russe" que vous pourrez ensuite découvrir du 19 au 29 mars 2015 au Théâtre des Marronniers

Affiche

Une histoire d'amour
… Il y a toute une vie qui sépare une aventure de voyage d’autrefois de deux inconnus sur la Volga, brève et brûlante comme un coup de soleil, et cette rencontre fortuite de deux être seuls dans un petit restaurant russe dans les années 30 à Paris ...

 

"Une Romance Russe"

D’après « Les Allées Sombres » d’Ivan Bounine, prix Nobel de littérature en 1933
Du 19 au 29 mars 2015
Interprétation : Olga Chakhparonova (jeu, chant), Vincent Arnaud (jeu, guitare)
Création lumière : Alveris Rivière, Kacem Ben Rabah
Régisseur son : Marco Pascal
Photographie, graphisme : Pierre Philippe
Montage dramatique et musical, mise en scène : Olga Chakhparonova

187694298

Il s’interdit de séparer sa poésie de sa prose. Sa langue est somptueuse, musicale, sensuelle, d’un style raffiné, aux flux des sons, des couleurs, des odeurs…

«...Sans cesse, sans nulle raison, quelque image me traverse l'esprit - un visage, un paysage, un temps - traverse et disparaît, parfois elle se fixe soudain, retient l'attention, demande confusément à être développée, précisée, et m'émeut... C'est de là que proviennent la plupart de mes récits."

Ivan Bounine, le "dernier" classique et le premier Nobel de la littérature russe.

Exilé en France après la révolution bolchévique, plongé dans un climat de solitude et d’isolement malgré son Nobel en 1933, souffrant du mal du pays, il compose son ultime œuvre, la plus belle, la plus poétique sur la grâce, la beauté et la force du sentiment amoureux ,"Les Allées Sombres», un chef d'œuvre de la littérature russe.

« Une Romance Russe » est une composition musicale et dramatique, inspirée des textes d’Ivan Bounine, de la poésie et de romances russes.
Une histoire d'amour, élégante, délicate, poétique, pleine de nostalgie et de solitude. Une construction éphémère faite des deux respirations, d’un homme et d'une femme que le destin stupide viendra détruire.

 

 

23 février 2014

"A Paris" Ivan BOUNINE - « В Париже » Иван Бунин

Lecture théâtralisée

Avec

Olga Chakhparonova (récit, chant) et Vincent Arnaud (récit, guitare)

 

IMG_1711ok

 

Le 24 mars 2014 à 19h30

à la MJC de Vaulx-en-Velin, 

13 avenue Henri Barbusse
69120 Vaulx-en-Velin

Entrée libre, réservations : 04 72 04 13 89 / mjcvv@wanadoo.fr  

 

 

En amont d'une création en 2015 d'après "Les allées sombres" de Ivan Bounine, nous invitons le public à découvrir ou redécouvrir une des plus émouvantes histoires d'amour jamais écrite.

 

"A Paris"


Un ancien officier de l'armée impériale russe, quitté par sa femme pendant le voyage pour fuir la révolution bolchevique,
fait la connaissance d'une femme qui travaille comme serveuse dans le petit restaurant où il se rend souvent.
Ils sympathisent, se désirent, s'aiment.
Leur histoire ne durera que très peu de temps, interrompue par la mort subite de l'homme, en ne laissant pour elle que la nostalgie et la tristesse du souvenir.

IMG_1719

 

Sept pages d’amour


Il y a un peu plus de 70 ans - en 1940- Ivan Bounine à écrit la nouvelle "A Paris". L’histoire d'un homme et d’une femme à qui le destin n'a pas donner une vie longue et heureuse, mais leur a offert l'amour. Cette nouvelle du recueil "Les Allées Sombres", un des chefs-d'oeuvre de la littérature russe, ne fait que sept pages. Sept pages d'amour, qui depuis 70 ans font pleurer le monde.

IMG_0266

IMG_1628

IMG_1636ok

 

 

 Le « Dernier classique » de la littérature russe

Ivan Bounine

En 1933, il y a 70 ans, Ivan Bounine a été le premier écrivain russe à recevoir le prix Nobel de littérature ! (Voronej, 1870 - Paris, 1953) Issu de la noblesse terrienne, il brossa de la vie rurale russe un sombre et amer tableau, en particulier dans son grand roman social, le Village (1910). Dans ses recueils de nouvelles, dont Soukhodol (1912) et le Gentleman de San Francisco (1916), il apparaît comme un maître de la prose russe. Dans son roman ’L’amour de Mitia’ il traite un thème plus que classique : l’amour malheureux et son éternel pendant, la jalousie (Roman d’analyse d’une descente aux enfers avec, en contrepoint, l’évocation délicate des choses de la nature...) Très tôt célèbre pour ses recueils de poèmes et ses romans, classiques et magnifiques, il est élu à l’Académie russe en 1909. Il quitta la Russie en 1918 et devint le chef de file de l’émigration russe. En 1920, il émigre en France où il vivra désormais et rédigera ses livres les plus célèbres. En 1933 il est le premier écrivain russe a recevoir le prix Nobel de littérature ! Les Allées sombres ont été composées entre 1938 et 1944, peut-être la meilleure période de Bounine. Dans chaque nouvelle, le souvenir est une pointe de feu ; les instants d’amour, de désir ou de viol sont d’amers coups au coeur, coeur intact, jeune et neuf. Ivan Bounine, le grand chantre de l’âme slave, est mort à Paris en 1953.

 

 

 

 

19 octobre 2013

Festival des auteurs au théâtre du Péglé à Mont-de-Marsan dans les Landes

Festival organisé les 11 et 12 octobre 2013 par les éditions :
 
Éditeur spécialisé en art du spectacle.
 
 
Olga Chakhparonova lit sa pièce "L'Homme et la Chèvre"
 
  écrite d’après un conte de Sholem Aleïchem, à paraître aux éditions ETGSO en mars 2014 (vol. 22)
 
P1060504P1060506P1060517P1060518
 

 

 

 

 

 

 


 

Posté par argranol à 17:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 mars 2013

"L'Homme et la Chèvre" a rencontré le public à la MJC de Vaulx-en-Velin

L'Homme et la Chèvre, d'après le conte de Cholem Aleichem "Le Tailleur ensorcelé"

quelques détours après les premières rencontres avec le public lors des représentations à la MJC de Vaulx-en-Velin en mars dernier.


"L'Homme et la Chèvre" : Fantasmagorie à plusieurs niveaux

“L’homme et la chèvre“ : fantasmagorie à plusieurs niveaux

crédit photos : journal de Vaulx-en-Velin

... Nous voilà donc plongés dans l'univers yiddish, un univers englouti par le monde moderne et dont l'écho assourdi nous revient sur la scène de la MJC..

Car ce "tailleur ensorcelé" dont Olga Chakhparonova brosse le portrait, ressemble à beaucoup de contemporains, qu'ils soient juifs ou arabes, chrétiens ou athées. Est-il un naïf, un bouc émissaire ou un mystique, ce tailleur ? Les interprétations ne manqueront pas à la vue de ce spectacle qui fait appel autant à l'imagination qu'aux sens. Tout comme les dialogues alternent avec les chansons, les parties chantées se dansent et la mise en scène se mue par moments en une chorégraphie endiablée, au service de la progression dramatique et de la profondeur des personnages. Une simple clôture rustique et nous voilà tantôt dedans, tantôt dehors...

Françoise Kayser


"L’homme et la chèvre", un spectacle très abouti

“L’homme et la chèvre“, un spectacle très abouti

crédit photos : journal de Vaulx-en-Velin

 L’univers yiddish de la fin du 19è siècle peut sembler a priori à mille lieues de nos préoccupations de citadins du 21è siècle. Et pourtant, dans ce décor fait de palissades rugueuses et de pauvres façades de cabanes, la fantasmagorie fonctionne à plein régime, dès le début du spectacle. En adaptant “le tailleur ensorcelé”, œuvre de Cholem Alaïchem, la metteure en scène Olga Chakhparonova, dont la compagnie est en résidence à la MJC, sait emmener avec brio les six acteurs sur le plateau.
Les compositions musicales à la fois délicates et enlevées de Gérard Maimone soutiennent une dramaturgie où l’imaginaire prend le pas sur l’ordinaire. Les personnages de ce conte prennent peu à peu de l’épaisseur dramatique. Leur force provient autant des situations créées, que d’une mise en scène bien rythmée. Toute cette humanité de petites gens, qui pourrait être asphyxiée par la misère et la souffrance, se bat contre elle-même à travers les tractations pour une chèvre.  Et cela nous fait rire ! Les dialogues alternent avec les chansons, les parties chantées se dansent, et les quelques acrobaties qui viennent ponctuer les retournements de situation s’intègrent à cette comédie musicale, à la fois profonde et sensible.
 
Françoise Kayser
 

 
Comédiens et personnages :
Arnaud Guitton - Conteur d'Histoires

_MG_1857

_MG_1858

_MG_1632

_MG_1534

 

Vincent Arnaud - Shimon-Elié, le tailleur

_MG_1993

_MG_1767

_MG_1572

_MG_2060

 

Thomas Fitterer - La Chèvre

_MG_1690

_MG_2002

_MG_1854

_MG_1705

 

Caroline Michel - Tsipé-Beilé-Reizé, épouse du tailleur 

_MG_2039_01

_MG_1745

_MG_1571

_MG_1806

 

Aurélie Lepoutre - Témé-Guitl, la marchande

_MG_1862

_MG_1873

_MG_1874

_MG_1951

 

Michel Laforest - Haïm-Honé, le mari de la marchande

_MG_2006

_MG_2012

_MG_1675

_MG_1649

crédit photo : laurentquinkal.com

 

Scènes du spectacle :

_MG_1732  _MG_1757

_MG_1791   _MG_2047

_MG_2050

_MG_1684   _MG_1602

_MG_1912   _MG_1953

_MG_1931

_MG_1620   _MG_2046

crédit photo : laurentquinkal.com