L'Homme et la Chèvre, d'après le conte de Cholem Aleichem "Le Tailleur ensorcelé"

quelques détours après les premières rencontres avec le public lors des représentations à la MJC de Vaulx-en-Velin en mars dernier.


"L'Homme et la Chèvre" : Fantasmagorie à plusieurs niveaux

“L’homme et la chèvre“ : fantasmagorie à plusieurs niveaux

crédit photos : journal de Vaulx-en-Velin

... Nous voilà donc plongés dans l'univers yiddish, un univers englouti par le monde moderne et dont l'écho assourdi nous revient sur la scène de la MJC..

Car ce "tailleur ensorcelé" dont Olga Chakhparonova brosse le portrait, ressemble à beaucoup de contemporains, qu'ils soient juifs ou arabes, chrétiens ou athées. Est-il un naïf, un bouc émissaire ou un mystique, ce tailleur ? Les interprétations ne manqueront pas à la vue de ce spectacle qui fait appel autant à l'imagination qu'aux sens. Tout comme les dialogues alternent avec les chansons, les parties chantées se dansent et la mise en scène se mue par moments en une chorégraphie endiablée, au service de la progression dramatique et de la profondeur des personnages. Une simple clôture rustique et nous voilà tantôt dedans, tantôt dehors...

Françoise Kayser


"L’homme et la chèvre", un spectacle très abouti

“L’homme et la chèvre“, un spectacle très abouti

crédit photos : journal de Vaulx-en-Velin

 L’univers yiddish de la fin du 19è siècle peut sembler a priori à mille lieues de nos préoccupations de citadins du 21è siècle. Et pourtant, dans ce décor fait de palissades rugueuses et de pauvres façades de cabanes, la fantasmagorie fonctionne à plein régime, dès le début du spectacle. En adaptant “le tailleur ensorcelé”, œuvre de Cholem Alaïchem, la metteure en scène Olga Chakhparonova, dont la compagnie est en résidence à la MJC, sait emmener avec brio les six acteurs sur le plateau.
Les compositions musicales à la fois délicates et enlevées de Gérard Maimone soutiennent une dramaturgie où l’imaginaire prend le pas sur l’ordinaire. Les personnages de ce conte prennent peu à peu de l’épaisseur dramatique. Leur force provient autant des situations créées, que d’une mise en scène bien rythmée. Toute cette humanité de petites gens, qui pourrait être asphyxiée par la misère et la souffrance, se bat contre elle-même à travers les tractations pour une chèvre.  Et cela nous fait rire ! Les dialogues alternent avec les chansons, les parties chantées se dansent, et les quelques acrobaties qui viennent ponctuer les retournements de situation s’intègrent à cette comédie musicale, à la fois profonde et sensible.
 
Françoise Kayser
 

 
Comédiens et personnages :
Arnaud Guitton - Conteur d'Histoires

_MG_1857

_MG_1858

_MG_1632

_MG_1534

 

Vincent Arnaud - Shimon-Elié, le tailleur

_MG_1993

_MG_1767

_MG_1572

_MG_2060

 

Thomas Fitterer - La Chèvre

_MG_1690

_MG_2002

_MG_1854

_MG_1705

 

Caroline Michel - Tsipé-Beilé-Reizé, épouse du tailleur 

_MG_2039_01

_MG_1745

_MG_1571

_MG_1806

 

Aurélie Lepoutre - Témé-Guitl, la marchande

_MG_1862

_MG_1873

_MG_1874

_MG_1951

 

Michel Laforest - Haïm-Honé, le mari de la marchande

_MG_2006

_MG_2012

_MG_1675

_MG_1649

crédit photo : laurentquinkal.com

 

Scènes du spectacle :

_MG_1732  _MG_1757

_MG_1791   _MG_2047

_MG_2050

_MG_1684   _MG_1602

_MG_1912   _MG_1953

_MG_1931

_MG_1620   _MG_2046

crédit photo : laurentquinkal.com